Chez l’opthalmo

M Pokora pub Atol

Ca fait 10 ans que ma maman me tanne pour que j’aille chez l’ophtalmo. C’est pas que je veux pas, mais j’ai jamais compris l’intérêt. Ok mes lentilles mensuelles ne me sont pas remboursées ; mais comme je les garde un an, je m’y retrouve…

Et puis le médecin du travail a dit il y a deux ans que j’avais une bonne vue. Ok, il est autant médecin que Montebourg productif. Ok ses diagnostics relèvent plus de l’horoscope de France Dimanche que de l’Académie des Sciences. Ok je vais finir par prendre mon rendez-vous décennal chez l’ophtalmo.

Johnny Optic 2000

Choix 1: l’ophtalmo attardée

J’appelle une première ophtamlo, recommandée. Forcément recommandée. Vu ce que les médecins se mettent dans la tronche pendant leurs études, on va pas se fier à une simple plaque dorée sur un immeuble ?

- Je voudrais un rendez-vous en juillet, vers 18h.

[Note aux Provinciaux: oui j'appelle en juillet pour avoir un rendez-vous en juillet... Dingue, non? ]

- Je ne prends pas de rendez-vous à 18h.

- Ah… vous en prenez jusqu’à quelle heure ?

- Ca dépend des jours…

Là je bugge. Quelle réponse attend-elle ?

- Vous recevez jusqu’à quelle heure le lundi ?

- 15h

- Et le mardi ?

- 15h45

- …

Si je veux jouer au même jeu, la consultation pourrait être très marrante :

- Vous voyez quelle lettre ?

- Devinez ?

- Un A ?

- Non…

Bref, je me vois mal poser une demi-journée de travail pour jouer avec une inconnue. Je lui raccroche au nez.

Choix 2: l’ophtalmo riche

J’appelle le deuxième médecin recommandé, celui qui est top mais qui coûte une blind.

- Est-ce que vous prenez des rendez-vous à 18h ?

- Oui quel jour vous convient ?

- Le mardi

- Très bien c’est noté. En revanche, le Docteur SitaspasdeRolexàcinquanteanstasratétavie est en secteur 2 de dépassement d’honoraires

- Gloops, avalais-je en chantant « Ah saligaud, saligaud, le gouvernement Ayrault aura ta peau »

- Ce sera 86 euros

- Gloooooooooooooooops, pensais-je tout en calculant, sur la base d’une consultation de 20 minutes son salaire horaire, mensuel, annuel. Sa retraite.

- Il n’accepte que le liquide.

Je refais donc mon calcul en supprimant les cotisations sociales. Et finis par accepter le rendez-vous, remettant à plus tard la quête d’un médecin à la fois honnête, compétent et travailleur.

La « consultation »

J’arrive à l’heure dite au cabinet. Enfin, je cours pour arriver à l’heure dite au cabinet, tout en sachant pertinemment qu’il ne me prendra pas à l’heure.

Il me reçoit avec 15 minutes de retard et s’excuse. Je verse une larme ; première fois qu’un médecin s’excuse pour un retard, qui plus est aussi ridicule.

Je lui demande s’il peut se faire radier de l’Ordre des Médecins pour prendre un rendez-vous avec si peu de retard. Il ose les épaules.

Il me demande à quand remonte ma dernière consultation.

- 5 ans, mens-je tout en présentant un mot d’excuse de ma maman.

Je vous passe les jeux d’éveil à base de lettres et couleurs qu’il me fait passer pour donner un semblant de vernis scientifique à son verdict.

Il termine le rendez-vous en mode rassurant : même correction qu’il y a dix ans, aucune raison de changer quoi que ce soit.

Pour justifier l’existence de son métier, il me dit des choses horribles sur les myopes. Une rhétorique assez faussement habile pour vous faire croire que 50% des myopes ont des liaisons oculaires et donc potentiellement un décollement de la rétine…

Bref il essaie de me vendre un fond d’œil à dilatation, avec la subtilité d’un vendeur de MacDo essayant de te refourger une grande frite au lieu d’une moyenne. Je lui promets de revenir dans 3 mois pour ce fond d’oeil, tout en me promettant intérieurement d’attendre une bonne vingtaine d’années avant de retourner chez l’ophtalmo…

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An AWESEM design