Pourquoi BlackBerry va dans le mur

BlackBerry

Aujourd’hui, la mode est aux smartphones… Notre téléphone portable ne sert plus seulement à téléphoner, mais surtout à aller utiliser la « data », en gros à aller sur Internet.

A l’heure où plus de 20 millions de Français sont des mobinautes, comment expliquer que BlackBerry se prenne les pieds dans le tapis ? BlackBerry, l’inventeur de la consommation data sur mobile, avec son fameux système de push mail, BlackBerry qui a rendu tous les professionnels accros au smartphone, BlackBerry est en train de mourir !

Applications vs push mail : un modèle dépassé ?

AppworldEvidemment, la première explication qui vient en tête consiste à se dire que BlackBerry a choisi, sinon le mauvais modèle, tout du moins un modèle dépassé. Aujourd’hui, on n’a plus un smartphone seulement pour recevoir ses mails en temps réel, mais surtout pour utiliser des applications. Et RIM n’a pas su prendre ce virage.

Je ne crois pas à cette idée. Si vous regardez bien, vous utilisez quoi ? 4-5 applications sur votre iPhone ou sur votre smartphone Android ? Il y a d’ailleurs bien moins de possesseurs d’iPhone ou d’Android phone qui savent ce qu’est une application que ce l’on ne croit…

Une étude révélait récemment qu’on n’utilisait guère plus de 10 applications différentes sur les 30 derniers jours. Quelles applications ? Sans doute son application mail, météo, cinéma, twitter, facebook, youtube, appareil photo, news, GPS… bref autant d’applications disponibles également chez RIM…

A regarder de près les usages des mobinautes, ceux-ci demandent bien plus souvent à leur iPhone d’avoir un modèle de push mail aussi puissant (et aussi peu gourmand en batterie) que celui de BlackBerry qu’à leur BlackBerry de disposer de la foultitude des applications disponibles dans les Appstore et autre Google Play.

Copier la concurrence, quitte à oublier son ADN

SkodaNon, je crois que ce qui signe la mort de BlackBerry, ça a justement été la volonté de copier la concurrence au risque de perdre son ADN. Et l’ADN de BlackBerry, c’était : des smartphones d’excellente qualité/durables, avec une excellente autonomie

A vouloir sortir rapidement des écrans tactiles performants de plus de 3 pouces, à valider des applications buggées pour que l’Appworld rattrape ses concurrents, RIM a sacrifié son core business.

Qui dit écran plus grand, dit batterie plus vite fatiguée, si on ne prend pas soin de l’upgrader. Qui dit applications validées à la va-vite dit applications instables, incompatibles avec beaucoup de modèles de la marque et donc des clients qui vont jusqu’à se méfier des applications les plus basiques (voire à ignorer l’existence de l’Appworld).

En sortant de manière précipitée un Torch 9800 et un Bold 9900 censés être des modèles haut de gamme de la marque canadienne, RIM a oublié la phase fondamentale de test de ces smartphones. Alors, bien sûr, ils se sont plutôt bien vendus. L’image de solidité des BlackBerry associée à une promesse tactile séduisante ont fonctionné à plein. Mais c’était une stratégie court-termiste extrêmement dangereuse !

Désormais, qui a acheté un Torch 9800 ou un Bold 9900, qui a goûté aux joies de changer tous les 3 mois son BlackBerry parce que tantôt l’antenne ne fonctionne plus, tantôt certaines touches du clavier physique sont HS, tantôt la batterie se vide d’un coup ; celui-là n’achètera plus jamais de BlackBerry.

Et ça, c’est irréversible. Quand vous avez donné une fois l’image d’une marque de mauvaise qualité, vous ne pouvez plus faire machine arrière. BlackBerry, qui était la berline allemande du smartphone est devenue une Logan… Rien de plus difficile que sortir d’une telle ornière… Peut-être que RIM devrait regarder de plus près ce que font des marques comme Skoda pour changer leur image ?

Parce que je crois beaucoup en BlackBerry 10, qui semble vraiment se recentrer vers son core business (les professionnels), contrairement à ce qu’ils avaient tenté à partir du Torch 9800. Mais faute d’avoir eu la patience d’attendre cet OS prometteur, RIM s’est sans doute tiré une balle dans le pied.

 

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An AWESEM design